• Collections

    Depuis très très longtemps je collectionne les tortues en tous genres, je collectionne également les cartes postales de Stenvall, Höröla, Inge Löök de Finlande, les cartes postales géo, les cartes postales calendriers et tout sur George Sand ! Je propose des échanges, 'ai des MP, capsules de champagne, cartes postales, calendriers, télécartes, cartes de visite, sous bocks, timbres, petits savons, magnets, sables, dés, touilleurs, livres à échanger...................

     

    Collections

  • Les scientifiques ont observé des petits de tortues cistudes. C'est une première depuis de longues années pour cette espèce disparue au siècle dernier.

    Bébés tortues repérés dans les bois de Jussy

    Des bébés cistudes de 2 ans ont été observés dans les bois de Jussy. (Photo: Etat de Genève)

    «Une revenante». C'est ainsi qu'un communiqué du Département de l'environnement qualifie la tortue cistude continentale. Les scientifiques ont observé des bébés de l'espèce dans les bois de Jussy. C'est inédit! Et pour cause, la cistude avait disparu de Suisse au siècle dernier «suite à la perte de son habitat et aux introductions non contrôlées d'animaux de souche méditerranéenne». Pour autant, cette découverte ne tient pas du miracle, puisque Genève avait été choisi pour le premier lâcher de l'espèce dans le cadre du programme de réintroduction national.

    Initié il y a une dizaine d'années, la recolonisation semblait en bonne voie. Il ne manquait plus aux scientifiques qu'à confirmer cela avec des preuves de reproduction. C'est désormais chose faite avec l'observation de bébés cistudes âgés de deux ans. Pour les spécialistes, cela signifie que les tortues ont pondu rapidement après les phases de lâcher.

    Pour fêter cette bonne nouvelle, le canton prévoit, à l'occasion de la fête de la nature du 27 mai, des animations sur le thème «Les revenants du bois de Jussy». Des visites seront organisées sur le site protégé de Prés Bordon à Gy, afin de «présenter une série d'actions mises en oeuvre pour rétablir la richesse de la biodiversité locale». Outre la cistude, «un pic bariolé, une demoiselle des étangs et un papillon avide de fourmis, autant d'espèces menacées, seront à l'honneur».

    (mpo) 20 Minuten Online Logo


    5 commentaires

  • 11 commentaires
  • Plus de 2000 bénévoles ont procédé dimanche au nettoyage d'une plage de Hong Kong prisée des tortues de mer.

     

    Ils nettoient la plage pour les tortues

    Sur le sable de la plage, les bénévoles ont rassemblé des dizaines de sacs de déchets en plastique - pailles, brosses à dents, couverts, sacs... (Photo: AFP)

     

    Les tortues sont victimes comme d'autres animaux sauvages des déchets en plastique.

    Les autorités et les écologistes incriminent le sud de la Chine continentale dans la prolifération de ces déchets - l'an dernier, une fuite d'huile de palme avait souillé les plages du territoire après la collision de deux navires près du Delta de la rivière des perles - mais Hong Kong a aussi sa part de responsabilité.

     

    Les médias locaux ont fait état en 2016 de seringues et déchets médicaux trouvés sur les plages après avoir été jetés en mer par les cliniques hongkongaises.

    Accès impossible pour les reptiles

    L'opération de nettoyage de dimanche concernait Shek Pai Wan, près de Sham Wan, un endroit connu comme «l'anse des tortues» sur l'île de Lamma à Hong Kong.

    Ils nettoient la plage pour les tortues  

    Massive beach clean-up on Lamma Island for Hong Kong sea turtles

     

    Sham Wan est l'un des rares lieu de ponte pour les tortues de mer dans le sud de la Chine. Le site est fermé aux visiteurs de juin à fin octobre, mais selon les écologistes aucun nid n'y a été enregistré durant les six dernières années.

    «Les tortues n'arrivent pas jusqu'à la plage pour déposer leurs oeufs», a expliqué Sharon Kwok, co-fondatrice de l'organisation Aquameridian. Selon elle, les tortues meurent enchevêtrées dans des filets de pêches, heurtées par des hors-bords ou des navires et, le plus fréquemment, après avoir ingéré des déchets.

    Ils nettoient la plage pour les tortues 

    «Les tortues prennent les sacs en plastique pour des méduses et les mangent», puis sont incapables de les régurgiter, a-t-elle ajouté.

     

    Plastiques en petits morceaux

    Sur le sable de la plage, les bénévoles ont rassemblé des dizaines de sacs de déchets en plastique - pailles, brosses à dents, couverts, sacs... Beaucoup de ces déchets étaient réduits en petits morceaux et il leur a fallu utiliser des tamis pour les récupérer.

    «De loin, les cailloux et les galets ont l'air normaux, mais lorsqu'on s'approche il y a énormément de petits bouts de plastiques et les tortues peuvent facilement penser que c'est de la nourriture», a observé Tommy, un bénévole âgé de 14 ans.

    Depuis le début de l'année, sept tortues de mer mortes - des tortues vertes - ont déjà été retrouvées échouées à Hong Kong. Mais les écologistes pensent que beaucoup d'autres ont simplement coulé.

    Les défenseurs de l'environnement réclament au gouvernement l'extension des zones de restriction d'accès autour de Sham Wan afin qu'outre la plage elles concernent également les rochers et les eaux de la baie.

    (nxp/ats) 

    Ils nettoient la plage pour les tortues

     

     

     

    5 commentaires
  •  

    Une journée dédiée aux tortues à Saint-Martin-la-Plaine

    Une centaine de tortues ont trouvé place au sein de l'espace zoologique. Photo Francoise LIOGIER

    Au parc zoologique, une centaine de tortues de plusieurs espèces différentes sont visibles par les visiteurs. A l'occasion des journées de la conservation, une animation leur était consacrée, dimanche, avec notamment l'intervention de l’association Atra (Association pour l'élevage et la protection des tortues en Rhône-Alpes) qui œuvre pour leur préservation en insistant sur la prise de conscience à avoir avant d'adopter une tortue à la maison.

    Hermann, Floride, Carbonaria... chaque espèce est différente : « Achetez en conscience, renseignez-vous avant d'en choisir une. Certaines deviennent très volumineuses. Les tortues vivent très longtemps et demandent, comme chaque animal, des soins quotidiens » ont rappelé les membres de l’association.

    Beaucoup d'abandons sont à déplorer : « Des particuliers nous en apportent au parc parce qu'ils ne sont plus en mesure de les garder. La race Hermann des tortues terrestres a perdu 30 % de son effectif en trente ans », a souligné le soigneur animalier, Jérémy Boivin.

     

    Une journée dédiée aux tortues à Saint-Martin-la-Plaine


    5 commentaires
  • Une Bernoise a remué ciel et terre pour retrouver son animal de compagnie...avec succès!

    BERNE GRÂCE À FACEBOOK, ELLE RETROUVE SA TORTUE UN BRIN FUGUEUSE

    L'autre nuit, Sandra Herrli a fait un drôle de cauchemar. La quinquagénaire a rêvé que sa tortue Lenny, un mâle âgé de 30 ans, marchait autour de la maison et qu'elle ne se laissait pas rattraper.

    Sa vision nocture semble avoir été prémonitoire, écrit lundi «20 Minuten». Car le lendemain matin, la Bernoise de Lyss a constaté que son reptile adoré n'était plus dans son enclos.

     

    Pour Sandra Herrli, c'est tout un monde qui s'est écroulé. D'autant plus qu'elle avait récupéré Lenny en janvier chez sa cousine afin qu'elle en prenne soin. «Je me suis faite beaucoup de reproches.» Comme la ferme de l'Alémanique se trouve au beau milieu d'une vaste étendue de champs, elle n'avait que très peu d'espoir de retrouver l'animal. «J'étais persuadée qu'on allait jamais le retrouver.»

    Elle s'est malgré tout décidé à lancer un appel sur Facebook. Et ses efforts ont été couronnés de succès le lendemain matin. Une femme habitant non-loin s'est manifestée après avoir accueilli Lenny chez elle. Comme elle possède elle-même trois tortues, la voisine avait tout ce qu'il fallait pour bien s'en occuper.

    Sandra Herrli, qui peut désormais souffler, pense avoir trouvé les raisons qui ont poussé la bête à fuguer: «Comme Lenny vivra encore très longtemps, il s'es probablement dit: 'Pourquoi vivre toute ma vie au même endroit?'»

    (Le Matin)

    Créé: 08.05.2018, 14h01               Le Matin


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique