• Collections

    Depuis très très longtemps je collectionne les tortues en tous genres, je collectionne également les cartes postales de Stenvall, Höröla, Inge Löök de Finlande, les cartes postales géo, les cartes postales calendriers et tout sur George Sand ! Je propose des échanges, 'ai des MP, capsules de champagne, cartes postales, calendriers, télécartes, cartes de visite, sous bocks, timbres, petits savons, magnets, sables, dés, touilleurs, livres à échanger...................

     

    Collections

  • La tortue Alagba s'en est allée : elle avait 344 ans et c'était le plus vieil animal terrestre de la planète

    Au Nigeria, et en particulier dans la ville d'Ogbomoso, la plus vieille tortue du monde vivait depuis 344 ans : Alagba. C'était un animal très aimé de la population locale et aussi des nombreux visiteurs qui venaient régulièrement en pèlerinage pour observer de près la grande et vieille tortue. Alagba était considérée comme "sacrée" et avec des pouvoirs de guérison, c'est pourquoi on venait lui rendre visite de partout dans le monde. 

    La tortue Alagba s'en est allée : elle avait 344 ans et c'était le plus vieil animal terrestre de la planète

    À l'âge de 344 ans, malheureusement, la vieille tortue nous a quittés à cause d'une maladie qui a duré quelques jours. Il est assez rare qu'une tortue de son espèce atteigne un âge aussi avancé, étant donné qu'elle vit en moyenne 150 ans. Alagba vivait dans le palais du chef traditionnel, Oba Oladunni Oyewumi, et a été amené ici il y a plus de 3 siècles par le troisième chef local, Isan Okumoyede. C'est du moins ce que rapportent les aînés.

    La tortue Alagba s'en est allée : elle avait 344 ans et c'était le plus vieil animal terrestre de la planète

    Le plus vieil animal terrestre de la planète s'en est donc allé, mais son corps sera conservé dans le palais, afin qu'il puisse continuer à être vénéré et visité quotidiennement par les pèlerins.

     

    La tortue Alagba s'en est allée : elle avait 344 ans et c'était le plus vieil animal terrestre de la planète


    13 commentaires
  • Florence, sauveuse de tortues: ICI

     

     

    Florence, sauveuse de tortues


    7 commentaires
  •   

    Malaisie: Naissance d’un bébé tortue à deux têtes au large de Bornéo

     

    Malaisie: Naissance d’un bébé tortue à deux têtes au large de Bornéo

     

    Malaisie: Naissance d’un bébé tortue à deux têtes au large de Bornéo

    La tortue à deux têtes est morte mercredi 17 juillet 2019. La cause de sa mort est encore inconnue. — HANDOUT / SCUBA JUNKIE S.E.A.S / AFP

    Un bébé tortue à deux têtes est né en Malaisie, mais n’a survécu que quelques jours, captivant l’attention des défenseurs de l’environnement. Il a été découvert sur l’île de Mabul au large de la partie de Bornéo appartenant à la Malaisie, parmi quelque 90 bébés tortues nés récemment dans un nid. C’était une créature « absolument fascinante », selon le biologiste marin David McCann, employé de SJ SEAS, organisation de préservation de l’environnement dépendant du centre de plongée Scuba Junkie, qui s’occupe du nid.

    « La tête droite semble contrôler la nageoire avant-droite, et la tête gauche la nageoire avant-gauche. Pourtant (les deux têtes) sont capables de coordonner leurs mouvements pour marcher et nager », a-t-il expliqué dans un communiqué. « Nous avons vu quelque 13.000 bébés tortues sortir de l’écloserie, mais n’avons jamais vu quelque chose comme ça auparavant », a ajouté le président de SJ SEAS Mohamad Khairuddin Riman.

    Une espèce menacée

    Mais la tortue est morte mercredi, a indiqué Sen Nathan, vétérinaire employé par la direction de la faune de l’Etat de Sabah. La cause de sa mort est encore inconnue, mais elle avait de toute façon très peu de chance de survivre longtemps dans la nature, a-t-il ajouté. « Elle aurait été happée par un oiseau de proie parce qu’elle ne pouvait pas bien nager », a-t-il expliqué.

    Le cas est rare mais n’est pas inconnu. Une tortue à deux têtes avait été découverte en 2014 sur une île au large de la côte orientale de Malaisie et avait survécu trois mois, selon Sen Nathan. Les tortues vertes (Chelonia mydas), l’une des plus grandes tortues de mer, vivent principalement dans les eaux tropicales et subtropicales. Classées parmi les espèces menacées, elles souffrent d’une réduction de leur zone d’habitat et de braconniers à la recherche de leur viande et leurs œufs.


    6 commentaires
  • Alyson connue par Facebook, collectionne comme moi les tortues, nous avons déjà échangé, aujourd'hui j'ai reçu ce colis:

    Echange avec Alyson

    Je lui ai envoyé ceci:

    Echange avec Alyson

    Echange avec Alyson

    Echange avec Alyson

    Merci beaucoup à renouveler!


    12 commentaires
  • Les autorités malaisiennes ont intercepté un bateau de contrebandiers transportant environ 3'300 tortues à nez de cochons, une espèce extrêmement menacée.

     

    Des trafiquants arrêtés avec plus de 3'000 tortues

    Le nombre de tortues saisies mercredi a été qualifié d'«incroyable» par une organisation écologiste. (Photo: MMEA)

     

    Deux trafiquants arrêtés mercredi en Malaisie transportaient sur leur bateau quelque 3300 tortues à nez de cochon, une espèce menacée, ont annoncé les autorités dans ce pays qui tente d'endiguer le commerce illicite d'animaux sauvages. 

     

    Environ 36'600 francs

    Cette opération survient deux semaines après une saisie record de 30 tonnes de pangolins et d'écailles de pangolin, un mammifère menacé d'extinction dont le commerce est interdit.

    Les deux trafiquants ont été arrêtés par des garde-côtes peu après minuit, au large de l'Etat méridional de Johor. Ils transportaient «sept paquets contenant environ 3300 tortues, apparemment destinées à être vendues dans le pays», a expliqué dans un communiqué un responsable des garde-côtes, le commandant Mohammad Othman.

    La valeur des tortues saisies est estimée à environ 150'000 ringgits (36'600 chf) et l'affaire a été confiée aux responsables de la protection de l'environnement, a-t-il poursuivi, sans donner d'indication sur la provenance des trafiquants.

    Espèce en danger

    La tortue à nez de cochon, qui tient son nom de son groin proéminent, est une tortue d'eau douce qui compte parmi les espèces les plus en danger, selon l'Union internationale de la conservation de la nature (UICN). Elle vit dans le sud de la province indonésienne de Papouasie ainsi qu'en Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans le nord de l'Australie.

    Elle fait l'objet d'une forte demande à Singapour et en Chine, où elle est vendue comme animal de compagnie, et finit parfois sur les étals des marchés alimentaires.

    Le nombre de tortues saisies mercredi a été qualifié d'«incroyable» par l'organisation écologiste Traffic Southeast Asia, soulignant le danger encouru par cette espèce très menacée par le trafic. «Nous espérons que l'enquête permettra de rassembler davantage d'informations sur les réseaux de trafiquants depuis l'Indonésie et les pays voisins», a observé la porte-parole de l'organisation, Elizabeth John.

    (nxp/afp) 

    Des trafiquants arrêtés avec plus de 3'000 tortues


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique