• Lilou reprend le tableau du samedi!

    Pour les samedis 20 et 27 février je vous propose  » La Neige ».

     

    Vous n’avez pas fait les beaux arts ? moi non plus ! On peut être ému par une toile, on peut avoir envie de découvrir et de faire un artiste. Ici vous pourrez partager vos choix et nous dire deux mots sur le peintre ou le tableau. Il suffit de mettre votre lien sous cet article avant le samedi à midi ou d’envoyer vos liens :      

    Le tableau du samedi  

     J'ai choisi ce tableau de Gennady Spirin:

    Le Tableau du samedi

     

    llustrateur russe au travail méticuleux. Il est toujours étonnant de voir comment un travail très précis permet néanmoins une vraie évasion visuelle. Il semblerait que la description minutieuse des choses à voir et l’accumulation de détails procède plus du rêve que de l’expérience réelle.

     

    Le Tableau du samedi


    Gennady Spirin , né à Orekhovo-Zuyevo , le 25/2/1948 est un illustrateur russe.

    Il a suivi les cours de l’école d’Art de Surinov, puis l’école des arts Stroganov de Moscou.

    Il illustre des livres pour enfants depuis 1979 et est célébré pour son talent dans le monde entier.

    Émigré aux États-Unis depuis 1991, grand maître de la couleur à l'aquarelle, il a remporté de nombreux prix pour ses illustrations, dont celui décerné par le New-York Times. Son style s'inscrit dans la tradition russe.

    20 commentaires
  • logo expressions pittoresque

     

    Tous les jeudis chez Lilou soleil: ICI

    Vous avez envie de jouer ?  Le règlement  ICI

     

    "Cela fait la rue Michel": Cela suffit, le compte y est.


    Origine: 
    L'expression est apparue lorsque la rue "Michel" fut nommée, c'est-à-dire au début du XIXe siècle. Elle vient du langage employé par les conducteurs de fiacre. Lorsque ces derniers déposaient leurs passagers dans cette rue, et une fois le transport payé, les conducteurs leurs disaient cette expression pour leurs signaler que le compte est bon.

     

    Expressions pittoresques ou la quintessence de la sapience


    9 commentaires
  • Lady Marianne nous a quittés, elle nous proposait "Mardi poésie":   ICI, je continue en son honneur

     

    Mardi poésie

    Un poème qu'on aime,

     

    Février

    Aux pans du ciel l’hiver drape un nouveau décor ;
    Au firmament l’azur de tons roses s’allume ;
    Sur nos trottoirs un vent plus doux enfle la plume
    Des petits moineaux gris qu’on y retrouve encor.

    Maint coup sec retentit dans la forêt qui dort ;
    Et, dans les ravins creux qui s’emplissent de brume,
    Aux franges du brouillard malsain qui nous enrhume
    L’Orient plus vermeil met une épingle d’or.

    Folâtre, et secouant sa clochette argentine,
    Le bruyant Carnaval fait sonner sa bottine
    Sur le plancher rustique ou le tapis soyeux ;

     

    Le spleen chassé s’en va chercher d’autres victimes ;
    La gaîté vient s’asseoir à nos cercles intimes…
    C’est le mois le plus court : passons-le plus joyeux !

    Louis-Honoré FRÉCHETTE

    Mardi poésie

    Recueil : "Les Oiseaux de neige"(1878) 

    7 commentaires
  • Des lettres pour un mot

    Chez Lilou: ICI

    le » Petit jeu de lettres » appartenait à ma Lady et je lui laisse son bébé.

    Je lance « Des lettres pour un mot »

    Je donne chaque lundi les lettres en vrac d’un mot mystère  dont je donne une définition.

    rappel des règles : vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots  de cinq lettres au moins.  que vous introduisez dans un texte de votre choix ou cerise sur le gâteau un texte en rapport avec le mot trouvé.

    Pour dimanche 21 février

    Vous êtes tentés par les arts divinatoires , alors lancez-vous !

    Avec 13 lettres, vous pratiquerez la divinations en examinant les omoplates puis dans les os du squelette des animaux voire même les carapaces de tortues

    AAEIOUCCLMNPS 

    Voici tout d'abord le mot trouvé avec toutes les lettres:

     

                                  SCAPULOMANCIE

     

     

     

    Facile de trouver des mots de 5 lettres et plus:
    Milan, Lucien, oncle, Salomé, Colin, Suleiman, canalisé,  coincés, inoccupés, Maliens, Népalais, Malais, Incas, Lapons, beaucoup de monde, accueil, caleçons, opinels, lamas, mules, pumas, lions, loups, poulains, capucins, pélicans, caïmans, impala, calao, paon, moineau. campanules, capucines, ancolies, camélias, océan, lupins, aloès, Caucasien, Somalien, Lapones, Alsacien, calepins, pluie, menus, soupe, melon, miel, clams, moules, mesclun, colin, sauce, saumon, poules, lapin,canapés, pineau, canicule, laine....
     

    Voici mon petit texte, je surlignerai les mots trouvés avec  ces lettres:

    Lors d'une exposition mondiale près de Milan, sur la nature, je retrouvai, Lucien et son oncle, Salomé, Colin et Suleiman. Le monde était canalisé afin que les gens ne soient pas coincés. Certains stands étaient encore inoccupés à notre arrivée mais les Maliens, Népalais, Malais, Incas, Lapons attiraient beaucoup de monde. A l'accueil, on vérifiait les tenues: pas de caleçons ni d'opinels. j'admirai les animaux: lamas, mules, pumas, lions, loups, poulains, capucins, pélicans, caïmans, je vis même un impala, un calao, un paon et un minuscule moineau. Après la faune, la flore: des campanules, des capucines, des ancolies, des camélias, un océan de lupins, des aloès. Je fis de belles rencontres: un Caucasien, un Somalien, des Lapones, un Alsacien; nous sortîmes nos calepins pour noter adresses et téléphones. Le soir la pluie arriva, nous mangeâmes tous ensemble, grand choix de menus: soupe, melon au miel, clams, moules, mesclun, colin en sauce, saumon, poules bouillies, lapin. On termina dans des canapés devant un café arrosé de pineau. Plus de canicule je sortis ma petite laine....

    Des lettres pour un mot


    7 commentaires
  • Lilou reprend le tableau du samedi!

    Pour les samedis 20 et 27 février je vous propose  » La Neige ».

     

    Vous n’avez pas fait les beaux arts ? moi non plus ! On peut être ému par une toile, on peut avoir envie de découvrir et de faire un artiste. Ici vous pourrez partager vos choix et nous dire deux mots sur le peintre ou le tableau. Il suffit de mettre votre lien sous cet article avant le samedi à midi ou d’envoyer vos liens :      

    Le tableau du samedi  

     J'ai choisi ce tableau de Pieter Brueghel l'Ancien: 

    Le Tableau du samedi

    "Le Trébuchet ou Paysage avec la trappe aux oiseaux" huile sur bois

     

    Le Tableau du samedi

    Deux sources anciennes donnent à penser que Bruegel naquit plus que probablement entre 1525 et 1530 ; les registres de la Guilde de Saint-Luc d’Anvers attestent en effet de son admission en tant que franc-maître en 1551. En réalité, nous avons très peu de certitudes sur sa vie. Ce qui en fait un personnage vraiment énigmatique. Il était manifestement fasciné par la nature, l’humanité et l’humour ; ce n’est pas un artiste que l’on range facilement dans une catégorie.

    Après avoir passé ses premières années dans l’anonymat, Bruegel se fait connaître du grand public une fois installé à Anvers qui, à l’époque, est un haut lieu de la renaissance de l’érudition et de l’art en Europe. Là-bas, il fait ses armes en tant que peintre et graveur avant de rejoindre les rangs de la Guilde de Saint-Luc, un club de grands artistes qui rassemble véritablement l’élite des peintres flamands : Pierre Paul RubensHans Memling et les deux fils de Bruegel, Pieter Brueghel le Jeune et Jan Brueghel 

    Après un bref séjour en Italie, Bruegel emménage finalement à Bruxelles. C’est que la ville attire les artistes et la nouvelle noblesse urbaine. Là, il continue à produire chef-d’œuvre sur chef-d’œuvre dans son style emblématique: fortement authentique mais hautement symbolique, profondément ancré dans la tradition locale mais toujours universel de par le sens et la portée des œuvres, et toujours populaire en dépit de l’iconoclasme ironique Bruegel, qui rappelle souvent Jérôme Bosch.
    Le Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux exposé aux Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles, qui illustre à merveille le talent magistral de l’artiste, mérite d’être regardé de plus près. La peinture annonce la défaite de la guerre de Quatre-Vingt Ans, qui déchire les Pays-Bas et change à jamais la société que Bruegel avait si finement observée.

    Bruegel meurt en 1569 et est enterré à l’église Notre-Dame de la Chapelle, où il s’était jadis marié, près du Sablon à Bruxelles. Les deux fils de Bruegel, Pieter (le Jeune) et Jan (l’Ancien), nés respectivement en 1564 et 1568, deviennent des artistes notables de plein droit. 


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique