• Les tribulations d'une caissière

    Je viens de terminer ce livre emprunté à la bibliothèque de notre résidence:

    Les tribulations d'une caissière

    Résumé:

    Que voit-on du monde et des gens quand on les voit du point de vue d’une caissière de grande surface ? Que sait-elle de nous en voyant ce que nous achetons, ce que nous disons, les questions que nous posons ? Le passage en caisse est en réalité un moment très particulier. À tort, nous pensons que tout est neutre dans cette opération et nous ne nous surveillons pas. La caissière est pour nous un regard aveugle, à la limite elle est elle-même une machine. Nous nous montrons donc comme nous sommes. Et lorsque la caissière s’appelle Anna Sam, qu’elle est titulaire d’une licence de lettres et qu’elle n’a pas les yeux dans la poche de sa blouse, elle saisit sur le vif nos petits mensonges, nos petites lâchetés, nos habitudes plus ou moins bizarres, et elle en fait un livre qui ne ressemble à aucun autre.  

     

    Résultat de recherche d'images pour "anna sam"  

    Biographie :

    Nationalité : France 
    Née en 1979, Anna Sam a un DEA de littérature. La plus longue expérience sur son CV ? Un petit boulot: huit ans derrière le tapis roulant d'un supermarché. La "bipeuse" du Leclerc de la banlieue de Rennes, lassée d'être "transparente", a tout consigné dans un petit carnet. 

    En avril 2007, ses anecdotes sortent sur son blog, Caissierenofutur.over-blog.com. Un succès spectaculaire: plus de 120 000 visiteurs puis elles sont publiées en 2008 dans son premier livre, "Les Tribulations d'une caissière", aux éditions Stock. Véritable succès en librairie, cet ouvrage est traduit en 21 langues et s'est vendu à travers le monde à 1/2 million d'exemplaires. En 2011, ce livre est adapté au cinéma par Pierre Rambaldi.

    Elle est également l’auteur de "Conseils d’amie à la clientèle" (Stock, 2009).

    En parallèle de son métier d'auteur, elle est chroniqueuse radio (France Bleu Armorique) et travaille comme consultante indépendante pour la grande distribution.

    Elle vit avec son mari à une dizaine de kilomètres de Rennes. 


  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Mars à 18:07

    Avoir un DEA et être caissière, c'est quand même bien galère ... Mais elle a su profiter intelligemment de son expérience !

    Bisous

      • Lundi 20 Mars à 18:16

        Oui tu sais pas facile, notre fiston a plusieurs licences et galère!

        Bisous

    2
    Mamapah
    Lundi 20 Mars à 18:30

    Bonne lecture ? Grosses pensées et j'espère que tout va bien . Gbisous 

    2ème série de piquouze ce matin .. Encore lundi prochain .. 

      • Lundi 20 Mars à 18:47

        Je pense bien à toi ma belle, courage!

        Bisous

    3
    Lundi 20 Mars à 19:09
    LADY MARIANNE

    elle  s'en est bien sortie ! un coup de chance !
    étonnant, une autre blogueuse  a lu ce livre-
    Bonne soirée- bisous-

      • Mardi 21 Mars à 08:08

        Bonne journée Lady!

        Bisous

    4
    Lundi 20 Mars à 19:32

    Je l'ai... il me faut trouver le temps de le lire sarcastic!!!!!!!!!!

      • Mardi 21 Mars à 08:09

        Très vite lu!

        Bisous

    5
    Lundi 20 Mars à 19:45
    Cerise violette

    Je l'ai lue d'abord sur son blog .

    Cela a changé ma façon d'aborder les caissières . J'y suis encore plus attentive même si j'étais déjà polie et aimable .

    Bisous

      • Mardi 21 Mars à 08:10

        Oui c'est vrai on voit ce métier autrement!

        Je ne pense pas être une mauvais cliente!

        Bonne journée

        Bisous

    6
    Lundi 20 Mars à 20:41

    j'ai adoré ce livre !!!!! bizous

      • Mardi 21 Mars à 08:10

        On voit ce métier autrement!

        Bisous

    7
    Mardi 21 Mars à 20:53
    covix

    L'histoire m'st connue, mais je n'ai pas lu le livre.

    Bises

      • Mardi 21 Mars à 21:36

        Consternant, on ne voit le métier de la même façon!

        Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :