• Voyages

    Ici je vous emmènerai avec moi en voyage.....

    Voyages

  • Hier nous nous avons visité les serres du Parc de la Tête d'Or : ICI puis nous avons parcouru une partie des jardins extérieurs.

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Bernard de Jussieu, frère d'Antoine et de Joseph de Jussieu, commence ses études au collège jésuite de Lyon, puis les poursuit à Paris. Elles sont interrompues par l'invitation de son frère Antoine à venir herboriser à ses côtés lors de voyages naturalistes en Espagne et au Portugal.

    À son retour, en 1720, il passe le grade de docteur en médecine à Montpellier. Mais sa passion pour la botanique le conduit à abandonner l'exercice de la médecine. Il revient à Paris et, en 1722, prend le poste de professeur de botanique au Jardin du roi qu'a laissé vacant la mort de Sébastien Vaillant. Il reste à cette place toute sa vie et contribue à l'augmentation de l'herbier, souvent à ses frais. Sous sa direction, le droguier du Jardin prend une dimension considérable et en 1729 adopte le nom de cabinet d'Histoire naturelle ou « Cabinet du roi ».

    D'une grande modestie, il se contente de son poste au Jardin du roi et refuse même la charge de botaniste du roi, libre après la mort de son frère Antoine. Bernard de Jussieu ne publie que fort peu d'ouvrages. En 1725, il fait paraître une version augmentée de l'Histoire des plantes des environs de Paris de Tournefort et est admis la même année à l'Académie des sciences. En 1727, il devient membre de la Royal Society. En 1735, il publie anonymement le Catalogue des arbres, et arbrisseaux qui se peuvent élever en pleine terre aux environs de Paris ; ce catalogue dont on ne connaît qu'un petit nombre d'exemplaires offre la liste de plusieurs centaines d'arbres.

    Il explore les côtes de Normandie en 1742 et publie ses Mémoires, relatant son voyage et décrivant les espèces végétales, mais aussi animales qu'il y a rencontrées. C'est le premier à avoir séparé la baleine des poissons. En zoologie, il propose la création de familles, comme les vers ou les crustacés. En 1758, Louis XV lui confie la création d'une école de botanique dans les jardins de Trianon, dirigés par Claude Richard. Bernard ne suit pas pour cela la classification de Linné, mais développe un système nouveau, basé sur les caractères morphologiques des plantes. Il subdivise d'abord les espèces en monocotylédones et en dicotylédones, puis en familles regroupées suivant leurs affinités morphologiques.

    C'est ce système que reprend et affine son neveu Antoine-Laurent de Jussieu.

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Le jardin botanique

    Nous ne sommes pas allés du côté de la roseraie, nous n'avons pas vu tous les animaux, nous y retournerons aussi faire un tour sur le lac.... le parc est immense (et gratuit)!

    Le jardin botanique

    Situé sur les berges du Rhône, en plein cœur de Lyon, ses 117 hectares, font du Parc de la Tête d'Or, le plus grand parc urbain de France. Totalement dédié aux loisirs, à la découverte et à la détente, ses espaces verts sont le théâtre de nombreuses activités: zoo, manèges, boutiques, spectacles, balades en poneys, jardin botanique... Tout est réuni pour faire de votre visite un moment magique. 

    Le jardin botanique


    19 commentaires
  • Cet après-midi nous avons visité les serres du Parc de la Tête d'Or! 

    Visite des serres

    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’appellation du lieu dit de « La Tête d’Or » précède de loin la création du parc. La légende voudrait, en effet, que les Croisés y aient enfouis jadis un trésor dans lequel se trouvait une tête de Christ en or. On raconte qu’en 1855, une voyante aurait été engagée pour retrouver le précieux vestige, mais que, malgré tout ses efforts, elle ne put en déterminer l’emplacement. Légende ou réalité, à ce jour le mystère de la « Tête d’Or » n’a toujours pas été élucidé…

    Visite des serres

    Le parc fut créé au 19e siècle sous l’impulsion du préfet et maire de Lyon Claude-Marius Vaïsse dans le but de « donner de la nature à ceux qui n’en ont pas ». La réalisation du parc fut confiée en 1856 aux paysagistes Denis et Eugène Bühler et à l’ingénieur Gustave Bonnet. Le parc fut ouvert un an après le début des travaux qui prirent fin en 1861. La partie zoologique et le jardin botanique furent créés respectivement en 1865 et 1887.

    Visite des serres

    La roseraie,  quant à elle, plus contemporaine, fut conçue en 1961.

    Le jardin botanique de Lyon est un musée vivant abritant la diversité végétale de notre planète. Au milieu du Parc de la Tête d’Or, c’est une oasis au cœur de la ville. Ce lieu de découverte, de détente et de convivialité vous propose d’admirer la richesse de ses différentes collections (carnivores, orchidées, passiflores etc.) réparties sur 8 hectares dont 6 500 m² de serres. Il abrite environ 16 000 espèces.

    Visite des serres

    Il renferme l’une des plus riches collections d’Europe, et de ce fait, est très prisé des spécialistes qui viennent du monde entier. Membre du Conservatoire des collections végétales spécialisées certaines de ses collections sont labellisées collections nationales (araceae, begoniaceae, bromeliaceae, etc…). Il accueille également une bibliothèque, un herbier, une graineterie, un pôle scientifique indispensables pour mener ses activités de recherche et de conservation.

    Il s’investit dans l’éducation à l’environnement pour un développement durable.

    Visite des serres

    Je vous invite à entrer dans les serres avec moi:

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Visite des serres

    Demain je vous ferai visiter les jardins extérieurs....


    34 commentaires
  • Vendredi dernier, nous avons fait notre dernière sortie avec Matthieu avant de quitter Paris. Nous avons pris le métro jusqu'à Porte Dorée, nous hésitions pour le déjeuner avant la visite ou dans le zoo? Finalement nous avons trouvé un restaurant sympa sur la place et nous avons pu manger en terrasse:

    Au zoo de Vincennes

    Accueil chaleureux, j'ai pris une entrée et un plat:

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Ti-mari et Matthieu ont pris des brochettes de poulet:

    Au zoo de Vincennes 

    Matthieu une mousse au chocolat:

    Au zoo de Vincennes

    Pierre un clafoutis aux poires:

    Au zoo de Vincennes

    Le secteur fut aménagé pour donner à voir une image de la France impériale qui ne se limitait pas aux frontières de la métropole. On y construisit le palais de la porte dorée qui abrita le musée des colonies — aujourd’hui musée de l'histoire de l'immigration — doté jusqu’en 2003 d’une collection ethnographique unique, ainsi qu’un aquarium tropical toujours ouvert au public et destiné à faire connaître la faune aquatique des colonies.

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Une statue de bronze doré, d’une dizaine de mètres de hauteur, fut également érigée. Elle représente la guerrière Athéna, avec une lance, dominant un bassin à plusieurs niveaux. Cette statue de Léon-Ernest Drivier représente: La France apportant la paix et la prospérité aux colonies. Après l'exposition, la statue a été placée sur la place Edouard-Renard.

    Au zoo de Vincennes

    Face au palais, le monument à la mission Marchand, c'est un monument de Paris, en France, commémorant la mission Congo-Nil menée par le commandant Jean-Baptiste Marchand. Il est également connu comme monument au commandant Marchand ou monument à Jean-Baptiste Marchand:

    Au zoo de Vincennes 

    Au zoo de Vincennes

    Nous arrivons au zoo:

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Le nouveau site, partagé en (Sahel-Soudan, Patagonie, Europe, Amazonie-Guyane et Madagascar), permet aux animaux d'évoluer dans de vastes enclos dont les paysages évoquent leurs milieux naturels d’origine.

    La volonté de faire découvrir des écosystèmes contrastés, le souci du bien-être des animaux et le respect des missions auxquelles souscrit le zoo ont présidé au choix des espèces représentées.  

    Au zoo de Vincennes

    Le zoo abrite : des espèces emblématiques (girafes, loups…), des espèces moins connues (gloutons, lamantins), des espèces menacées impliquées dans des programmes d’élevage européen (manchots de Humboldt, propithèques couronnés), des espèces impliquées dans des programmes internationaux de conservation (lémuriens, rhinocéros blancs).

    Au zoo de Vincennes

    Promenons-nous:

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes 

    Vigognes et nandous de Darwin

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les maras

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les otaries

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les guanacos

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les manchots de Humboldt

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    puma ou couguar

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les poudous

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les rhinocéros

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les oryx

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les zèbres de Grévy

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les addax

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les girafes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les autruches

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les marabouts

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les babouins de Guinée

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les tortues

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les rapaces

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les loups

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les pécaris de Chaco

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les coatis roux

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de VincennesAu zoo de Vincennes

    les chiens des buissons, les capybaras et les tapirs

    Nous entrons dans la serre: 

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    les fourmis

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Une bonne journée tous les trois demain nous rentrons chez nous et Matthieu reprend le travail.

    Matthieu m'a offert ces souvenirs:

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes

    Au zoo de Vincennes


    25 commentaires
  • Vendredi nous avons pris la route pour Paris, avec un arrêt programmé à Beaune!

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune pour visiter les hospices, je les avais visités il y a très longtemps avec Eric, grand fiston et sa classe. Je voulais y retourner avec Ti-mari, c'est chose faite. Nous y étions en fin de matinée, pas mal de monde!

    Arrêt à Beaune  

    Description

    Beaune est une cité fortifiée située au cœur de la région viticole de Bourgogne en France. Entourée de vignobles de la Côte d'Or, la ville aux rues pavées est célèbre pour sa vente aux enchères annuelle de vins qui a lieu dans les Hospices de Beaune.
    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Parfaitement préservé depuis sa fondation en 1443 par Nicolas Rolin, Chancelier de Philippe le Bon, ce joyau de l'architecture gothique flamboyante illustre les liens étroits qui existaient alors entre la Bourgogne et la Flandre, nouvelle vassale de la maison de Valois. Ses toits polychromes et les ors du polyptyque du Jugement dernier, dû au maître flamand Rogier Van Der Weyden ont fait sa renommée. Mais cet hôpital médiéval recèle bien d'autres trésors : la grande salle des Pôvres, au riche plafond sculpté et peint, la chapelle gothique, la cuisine avec un tourne-broche actionné par un automate et l'apothicairerie avec ses collections de faïences et d'étains.

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune 

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

     Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune

    Arrêt à Beaune 

    Il nous faut reprendre la route...

    Arrêt à Beaune


    19 commentaires
  • Je vous emmène visiter l'Angleterre et l'Ecosse avec nous: ICI

    Angleterre et Ecosse


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique