• Lecture

    Je ne peux passer une journée sans lire..................................

  • Ce que j'ai lu la semaine dernière :                  C'est lundi que lisez-vous?

         

     

    Ce que je suis en train de lire:                           C'est lundi que lisez-vous?          

     

     

    Ce que je lirai cette semaine:                             C'est lundi que lisez-vous?      


    13 commentaires
  • Ce que j'ai lu la semaine dernière :                  C'est lundi que lisez-vous?     

         

     

    Ce que je suis en train de lire:                           C'est lundi que lisez-vous?          

     

     

    Ce que je lirai cette semaine:                             C'est lundi que lisez-vous?               


    14 commentaires
  • Je viens de terminer ce livre prêté par Patricia:

     

    Le passé devant soi

     

    Résumé:

    Une maison cossue dans une banlieue chic. Louise Reubière, tout juste séparée de son mari, y vit avec ses deux enfants et sa mère. Mais l'apparat d'autrefois a laissé place à la désolation : jardin à l'abandon, demeure délabrée... Il est temps d'agir ! Louise embauche Thomas comme homme à tout faire. A la fois baby-sitter, cuisinier et réparateur, celui-ci se fait jour après jour une place auprès d'elle et de sa famille. La jeune femme, en plein divorce, reprend goût à la vie, même si Thomas reste très mystérieux sur un passé qui semble douloureux. Ce n'est pas par hasard si le jeune homme a choisi de se rapprocher de la famille Reubière... Quel terrible secret les unit ? Thomas aura-t-il le courage de le révéler et de s'offrir ainsi une deuxième chance ?

     

    Le passé devant soi

     

    ESTRADE CARINE
    ingénieur
    47 ans

    ELANCOURT

    Je vis en région parisienne avec mes deux fils. J'écris des nouvelles sous le pseudo de Maya Bellamie. J’écris depuis toute petite, mais ce roman est le premier que j'ai envie de soumettre aux lecteurs. Je suis fan de SF et de Fantasy (j’ai écrit un roman de SF) mais mes lectures sont très éclectiques. J’écris des histoires courtes (moins de 5 pages) que je publie sur mon blog mayabellamie.simplesite.com. Parmi mes passions, les voyages lointains. Je rêverais de créer et de faire éditer des carnets de voyages.

    4 commentaires
  • Ce que j'ai lu la semaine dernière :                  C'est lundi que lisez-vous?  

         

     

    Ce que je suis en train de lire:                           C'est lundi que lisez-vous?

     

     

     

    Ce que je lirai cette semaine:                              C'est lundi que lisez-vous?       


    12 commentaires
  • Je viens de terminer ce livre offert par Pierre:

     

     

    Résumé:

    Nous sommes un soir de l'hiver 1980... La silhouette en perfecto délaisse un instant le flipper du Café des sports et commence à fredonner un drôle d'air où il est question d'une frangine pas très claire. Ce novice de 33 ans qui s'apprête à engranger les parties gratuites, c'est Alain Bashung, pour qui l'heure de la rédemption a enfin sonné...
    Ainsi commence le «Roman d'Alain Bashung». Des débuts difficiles, un parcours semé de plaies et de blessures... Il lui faudra passer le Rio Grande de l'indifférence pour que sonne enfin l'heure des fantaisies bleu pétrole. De ses multiples entreprises, petites ou grandes, souvent imprudentes, nous garderons longtemps le vertige...

    Au travers de documents rares et méconnus, de témoignages de proches, Pierre Mikaïloff nous dresse ce portrait exhaustif d'Alain Bashung, avec sensibilité et passion.

     

    Bashung, vertige de la vie

     

    Biographie :

    Nationalité : France
    Né : 1962

    Pierre Mikaïloff est né loin d'Ann Arbor. Traumatisé à jamais par les dix secondes d'intro de "God Save The Queen", il s'essaiera lui-même à la fuzz box, avec les Désaxés, puis avec Jacno, avant de composer - sans fuzz, cette fois - la B. O. de Shimkent Hôtel (2004).

    Il publie, avec un certain retentissement, "Some Clichés", une enquête sur la disparition du Rock'n'roll (2006), est aussi l'auteur d'un polar, Tournée d'adieu (2007), de nouvelles, publiées dans Minimum Rock'n'roll et ailleurs, et pratique à l'occasion le journalisme gonzo (Rock&Folk, Nuke Mag, Fluctuat.net...).

    2008 voit la sortie d'un premier roman noir, "Tournée d'adieu", aux éditions La Tengo.

    Début 2009 il publie un portrait de Françoise Hardy, suivi trois mois plus tard d'une biographie de Noir Désir.

    À la rentrée 2009, il publie une biographie d'Alain Bashung préfacée par Boris Bergman et intitulée "Bashung - Vertige de la vie".

    Il publie son premier recueil de poèmes, "Au son des Remington", en octobre 2011.

    En 2014, il réalise le documentaire Alain Bashung, la musique du hasard pour la série de France Culture, Une vie, une œuvre.


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique