• Lecture

    Je ne peux passer une journée sans lire..................................

  • A VOS AGENDAS !!! Ce samedi!

    Pour les parisiens

    Marie sera en dédicaces près de Paris, voici ce qu'elle nous dit:

    Rendez-vous le 25 août pour une toute première séance de dédicaces à la Fnac de Thiais ! 
    Entre 14h et 18h.

    Pour les parisiens

    Pour les parisiens

    "Il est temps pour moi de m'entraîner pour vous réserver ma plus (lisible) belle écriture manuscrite ! ;)

    A très très bientôt !"


    6 commentaires
  • Une nouvelle semaine qui commence, c’est l’occasion de faire un petit point lecture

    Ce rendez-vous du "c’est lundi" se déroule chez Galléane pour parler de nos lectures passées, en cours et à venir

     

     Ce que j'ai lu la semaine dernière:            C'est lundi que lisez-vous?  

                               

     

     Ce que je suis en train de lire:                 C'est lundi que lisez-vous?       

     

            

    Ce que je lirai cette semaine:                  C'est lundi que lisez-vous?    

     

    Le livre de Marie, je lis peu ces soirs et c'est un gros pavé!

     


    15 commentaires
  • Une nouvelle semaine qui commence, c’est l’occasion de faire un petit point lecture

    Ce rendez-vous du "c’est lundi" se déroule chez Galléane pour parler de nos lectures passées, en cours et à venir

     

     Ce que j'ai lu la semaine dernière:      C'est lundi que lisez-vous?    

                               

     

     Ce que je suis en train de lire:                 C'est lundi que lisez-vous?       

     

    Le livre de Marie! 

            

    Ce que je lirai cette semaine:                  C'est lundi que lisez-vous?    


    9 commentaires
  • Lire en thème – Août 2016  

    Je participe au challenge " Lire en thème" ICI ,il fallait choisir ce mois-ci: 

     

    Un auteur dont le nom de famille commence par un L 

    J'ai choisi ce livre:

     

    Lire en thème- Août 2018

     

    Résumé:

    Philippe Labro, journaliste, écrivain, cinéaste etc .... nous raconte un épisode dramatique de sa vie puisqu'il a passé plusieurs semaines en "réa" (réanimation) entre la vie et la mort.
    Victime d'une maladie rare que les médecins n'arrivent pas à identifier dans un 1er temps, il est attaché sur un lit, intubé et bardé de tuyaux de toutes sortes. Il ne peut ni parler ni bouger. Il souffre d'un oedème du larynx causé par cette maladie inconnue et est intubé pour pouvoir respirer. le petit tube aussi ténu qu'un insignifiant petit fil électrique lui semble plus volumineux dans sa gorge qu'une patte d'ours. Entre souffrances et peur de la mort qu'il frôle de près, il se dédouble en quelque sorte. Deux voix, celle de la mort, lui signifie qu'il va mourir, qu'il n'a qu'à se laisser partir et rejoindre les morts qu'il a connus,, et l'autre voix, "la sienne" se révolte et se bat, refusant l'idée de sa mort. Un combat donc, non seulement physique mais aussi psychologique.
    Il passe pour inconscient aux yeux du personnel soignant et même de sa femme mais il entend et perçoit tout et même au-delà puisque entre deux séances de coma, il revoit des épisodes de sa vie qui l'ont marqué et surtout sent la mort qui rôde autour de lui, essayant de le convaincre de la rejoindre. La mort prend différents aspects, d'abord celui d'une infirmière de nuit, coréenne,nommée Karen puis celle d'un vide laissé derrière lui à gauche dont il se demande ce qu'il cache. Mais il n'y a rien derrière lui, et il n'y a jamais eu d'infirmière coréenne ni de Karen au service de réa, lui disent les infirmières. Alors, hallucinations dues aux médicaments ? Ou phénomène paranormal ? 
    Il voit d'abord un tunnel sombre où des hommes toupies l'effrayent et puis plus tard, un tunnel lumineux où il ressent un bien-être inouï, phénomène bien connu sous le nom de EMA ( expérience de mort approchée) et régulièrement des gens qu'il a connus, y compris son père, et qui sont morts depuis bien longtemps l'appellent à eux avec des sourires engageants.
    Au terme de plusieurs semaines passées dans cet état , il fait le point sur sa vie et décide de ce qui est important ou non.
    D'abord VIVRE, il ne se sent pas prêt à mourir. 
    Il remet en question ses valeurs, apprend à faire le tri, à trouver négligeable le temps qu'il a investi dans ses ambitions professionnelles et (re)découvre de vraies valeurs, sa famille bien sûr mais aussi un lever, un coucher de soleil, un ciel bleu ou le chant d'un oiseau, mais encore la musique et la poésie. 
    Cette douloureuse traversée n'aura donc pas été vaine et il en sortira, fortifié de ressentir des joies simples, celles de la VIE tout naturellement.

     Résultat de recherche d'images pour "labro journaliste"

     

    Biographie:

    Philippe Labro, né à Montauban le 27 août 1936, est un journaliste français, écrivain, réalisateur, homme de médias, et auteur de chansons.
    À 15 ans, Philippe Labro remporte un concours de journalisme parrainé par Le Figaro et devient rédacteur en chef du Journal des jeunes. Alors qu'il a raté son baccalauréat et doit redoubler, il obtient, à 18 ans, une bourse Zellidja qui lui permet d'étudier à la Washington and Lee University de Lexington en Virginie. Il en profite pour voyager à travers les États-Unis, pays qui l'a toujours attiré. De ces années de jeunesse, il a tiré deux romans, L'étudiant étranger et Un été dans l'Ouest.
    De retour en France deux ans plus tard, il devient reporter à Europe 1 en 1957 après avoir remporté La Coupe des Reporters, émission de Pierre Laforêt. Il travaille ensuite pour le magazine féminin Marie-France en 1958, puis en tant que grand reporter de 1959 à 1972 pour France-Soir.
    Il publie son premier roman Un Américain peu tranquille en 1960 sur la vie d'Al Capone grâce à Lazareff et Gordeaux qui a l'idée de lancer une collection L'air du temps reprenant, sous forme de livres, les bandes dessinées verticales de Paul Gordeaux , Le crime ne paie pas et Les Amours célèbres parues pendant 14 ans dans France-Soir.
    Enrôlé en 1960 pour la guerre d'Algérie où il est détaché comme journaliste militaire, Philippe Labro reprend deux ans plus tard ses activités de journaliste pour France-Soir. Alors qu'il enregistre un sujet sur le campus de l'université Yale pour 5 colonnes à la une, il apprend l'assassinat de John F. Kennedy le 22 novembre 1963, événement qu'il couvre pour son journal France-Soir pendant trois ans et qu'il relate dans son récit On a tiré sur le Président. Il sera d'ailleurs auditionné par la commission Warren. De 1964 à 1968, il est coproducteur avec Henri de Turenne de l'émission Caméra Trois sur la deuxième chaîne de l'ORTF. Il est chroniqueur au Journal du dimanche de 1965 à 1972 et à Paris Match de 1971 à 1988. En 1979, il est rédacteur en chef à RTL. Il travaille également comme journaliste pour TF1 puis pour Antenne 2 de 1981 à 1982 où il anime en alternance avec Bernard Langlois le journal Antenne-2-midi (A2).
    Cinéphile et ami très proche de Jean-Pierre Melville, Philippe Labro se lance dans la réalisation de films influencés par le cinéma américain. Il apparaît, jouant son propre personnage, dans les dernières scènes du film de Jean-Luc Godard, Made in USA, et réalise son premier court métrage Deux D : Marie Dubois et Françoise Dorléac en 1966. Il tourne son premier long métrage Tout peut arriver en 1969.
    En 1970 et 1971, il collabore avec Johnny Hallyday, pour qui il écrit les textes d'un album entier pour le chanteur. Par la suite il collabore avec lui de façon épisodique (1974, 1982, (.), 1999). Serge Gainsbourg lui commande des textes pour Lolita Go Home, l'album de Jane Birkin de 1975.
    De 1985 à 2000, il dirige les programmes de RTL, devient vice-président de la station en 1992, vice-PDG d'Ediradio (RTL) en 1996 sur proposition de son président Jacques Rigaud et vice-président du Conseil d'administration en mars 2000.
    En 1996, il publie La Traversée, un roman inspiré par son expérience de mort imminente consécutive à un odème du larynx et une pneumopathie foudroyante qui le laisse, en 1994, six semaines à l'hôpital. Dans son récit Tomber sept fois, se relever huit, il raconte les effets d'une dépression nerveuse qui l'affecte de 1999 à 2001. Il s'en relève et présente, de 2001 à 2006, Ombre et lumière, une série d'entretiens intimistes sur France 36.
    Le 31 mars 2005, il lance la chaîne Direct 8 avec Vincent Bolloré. Il est vice-président de Direct 8, tout comme de Direct Matin du même groupe. Il présente le magazine culturel Blog Notes dès le lancement de la chaîne et l'émission de débat Langue de bois s'abstenir depuis 2008 (depuis le 10 octobre 2012 sur D8). Pendant les étés 2011 et 2012, il anime sur RTL l'émission Mon RTL à moi chaque dimanche. À partir de la rentrée 2015, il devient conseiller du nouveau rédacteur en chef d'i-Télé, Guillaume Zeller.
    Depuis le 11 avril 2016, il présente sa chronique L'Humeur de Philippe Labro, chaque lundi à 11h15, dans l'émission Le Duo de L'Info présentée par Adrien Borne et Sonia Chironi sur iTELE.
    Depuis mars 2017, il anime sur CNews, l'émission hebdomadaire Langue de bois s'abstenir.

    Lire en thème- Août 2018


    10 commentaires
  • Une nouvelle semaine qui commence, c’est l’occasion de faire un petit point lecture

    Ce rendez-vous du "c’est lundi" se déroule chez Galléane pour parler de nos lectures passées, en cours et à venir

     

     Ce que j'ai lu la semaine dernière:         C'est lundi que lisez-vous?

                               

     

     Ce que je suis en train de lire:                 C'est lundi que lisez-vous? 
     

     

            

    Ce que je lirai cette semaine:                   C'est lundi que lisez-vous?        

     


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique