• Lecture

    Je ne peux passer une journée sans lire..................................

  • Je viens de terminer ce livre:

     

    Le temps d'un été

     

    Résumé: 

    Avertie par un voisin que sa grand-mère Helen ne sort plus de chez elle depuis des semaines, Tessa décide de lui rendre visite, en Virginie. Mais là, elle trouve la propriété familiale dans un état désastreux. Et sa grand-mère, enfermée dans une solitude têtue, refuse de lui ouvrir la porte. Pour rénover la maison et aider Helen à reprendre le dessus, Tessa s'installe sur place avec sa mère, le temps d'un été. Mais ce n'est pas de gaieté de coeur car toutes trois ne se sont jamais bien entendues, et que chacune porte en elle un secret douloureux et difficile à partager...

     

    Le temps d'un été

    Biographie : 

    Nationalité : États-Unis 
    Née à : Bethesda, Maryland en 1948

    Richesse d’une intrigue nourrie par la générosité et l’humanité de l’auteur, souffle romanesque, profondeur psychologique des personnages – les romans d’Emilie Richards méritent l’immense succès qu’ils rencontrent aux États-Unis et dans le monde. Ses livres sont régulièrement classés sur la liste des meilleures ventes de USA Today. 
     

    Le temps d'un été


    18 commentaires
  • Une nouvelle semaine qui commence, c’est l’occasion de faire un petit point lecture

    Ce rendez-vous du "c’est lundi" se déroule chez Galléane pour parler de nos lectures passées, en cours et à venir

     Ce que j'ai lu la semaine passée:    C'est lundi que lisez-vous?       

     

                                                                      

    Ce que je suis en train de lire:                        
     

     

     Ce que je lirai cette semaine:                    C'est lundi que lisez-vous?         


    9 commentaires
  • Je participe au challenge " Lire en thème" chez mon amie Cathy, ICI ,il fallait choisir ce mois-ci: "Un livre avec un enfant sur la couverture"

     Septembre 2017

    Lire en thème – Août 2016   

    J'ai choisi ce livre:

    Résultat de recherche d'images pour "lenfant de tous les silences"

    Résumé:

    C'est par une nuit de tempête de neige effroyable que le docteur David Henry accouche sa femme Norah. D'abord un garçon, en parfaite santé, puis une fille, visiblement atteinte du syndrome de Down. En un instant, David prend une décision qui va changer sa vie à jamais. Il confie la petite fille à Caroline, son infirmière, qui doit la mener dans une institution spécialisée, et annonce à Norah que le bébé est mort. Mais Caroline choisit de sauver la petite et de l'élever comme son propre enfant...."

    Kim Edwards

    Biographie:

    Nationalité : États-Unis 
    Née à : Killeen , le 04 mai 1958


    Elevé dans la région des Finger Lakesdans l'état de New York, elle est diplômée en linguistique de l'université de l'Iowa.
    Kim Edwards part avec son mari, thomas Clayton, enseigner l'anglais en Asie. Elle y passera cinq années pendant lesquelles elle publiera des recueils de nouvelles qui seront récompensés. 

    L'enfant de tous les silences est son premier roman.

    Elle a deux enfants Abigail and Naomi, et réside à Lexington, Kentucky. 
     

    Lire en thème –Septembre 2017

     

     


    9 commentaires
  • Une nouvelle semaine qui commence, c’est l’occasion de faire un petit point lecture

    Ce rendez-vous du "c’est lundi" se déroule chez Galléane pour parler de nos lectures passées, en cours et à venir

     Ce que j'ai lu la semaine passée:          

     

                                                                      

    Ce que je suis en train de lire:       C'est lundi que lisez-vous?  
     

     

     Ce que je lirai cette semaine:                           

     


    10 commentaires
  • Je viens de terminer ce livre :

    Le piocheur des terres gelées

     

    Résumé:

    En Auvergne, à la fin du XIXe siècle, autour d'une activité naissante, le thermalisme, les destins croisés d'Ismen Fulbert, vieil aventurier, et de Péroline, jolie veuve.
    Péroline travaille avec passion à la station thermale de Château-sur-Sioule. Comme à Vichy, Châtelguyon et d'autres villes du Massif central, les premiers curistes, bourgeois clermontois pour la plupart, s'y pressent pour soigner leurs affections. Parmi eux, Ismen Fulbert, géologue ayant passé vingt ans de sa vie à chercher des minéraux en Sibérie et aujourd'hui perclus de rhumatismes. Une touchante amitié va lier l'homme vieillissant à Péroline et aux habitants de la station, qui bientôt vont le considérer comme leur bienfaiteur...
     

    photo

     

    Biographie:

    Né à Montbrison (Loire) en 1948, journaliste de radio dans les années 70, après des études de lettres à l’Université de  Clermont-Ferrand et une carrière de professeur, Gérard Georges se tourne vers le métier de Chef d’établissement.

    Il débute sa carrière administrative à Olliergues, petite bourgade auvergnate située entre Thiers et Le Puy-en-Velay. En 1993, il est nommé Principal du collège Jules-Romains d’Ambert, au pays d’Henri Pourrat, d’Alexandre Vialatte et de Lucien Gachon. Après une nouvelle mutation dans un collège de Clermont-Ferrand en 2002, il cesse son activité professionnelle trois ans plus tard pour ne plus se consacrer désormais qu’à sa passion, la littérature.
    Romancier, poète, nouvelliste, l’auteur d’œuvres comme L’Herbe de la Toussaint ou La Violente Espérance veut célébrer ses deux provinces : le Forez de ses racines et l’Auvergne, sa patrie d’adoption.
    Le thème récurrent à cette œuvre (qui comprend une vingtaine de titres) est la Nature. Elle est partout présente, aussi bien dans la poésie (Mortes Feuilles est un véritable hymne à l’automne, ses grisailles mais aussi ses couleurs chatoyantes), dans les nouvelles (Par-delà la Montagne ) que dans ses romans, le genre qu’entre tous il affectionne.
    L’amour des humbles, des êtres parfois rejetés par la société tels Marius de L’herbe de la Toussaint ou Than, des Nuits de follelune, alimente aussi la description souvent attachante qu’il en fait.
    Gérard Georges est en outre le responsable du Prix Lucien-Gachon. Créé à son initiative en 1993, ce prix littéraire, décerné tous les ans à Châtel-Guyon, a déjà permis de récompenser des écrivains du terroir dont certains ont à présent un renom national.
    Dans le sillage de Jean Anglade, le « Patriarche des Lettres auvergnates », Gérard Georges est le nouvel arrivant de ce qu’on appelle désormais « l’École romanesque d’Auvergne ». Il est publié aux Editions Calmann-Levy à Paris depuis 2010.

    Depuis 2005, Gérard Georges est chroniqueur culturel et littéraire àRCF la radio 63 (Clermont-Ferrand) et anime une émission hebdomadaire intitulée « Perles de Culture ». Il reçoit une fois par semaine des écrivains, des artistes, des gens de théâtre ou des musiciens.


    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique